• Carter à Obama : retirez Hamas de la liste des terroristes !

    Le 28 mars 2010

    La gauche israélienne reproche au gouvernement Netanyahu de diriger le pays au jour le jour, en passant du traitement d’une crise à l’autre. La critique est facile, tant les crises se suivent de près.

    Voici la dernière. Je vous en livrerai l’analyse dans quelques heures, quand je me serais remis du coup de bâton que j’ai pris en apprenant la nouvelle.

    J’avoue que je ne pensais pas avoir un jour à écrire ces mots, d’une extrême gravité.

    Carter a demandé à Obama de retirer le Hamas de la liste des organisations terroristes.

    Jimmy Carter revient du moyen orient ou il a rencontré le leader du Hamas, Ismail Haniyeh, et a tenu une conférence de presse avec lui. L’ex président explique qu’il a tenté de convaincre les leaders du Hamas de dénoncer la violence, de se conformer aux accords passés par l’autorité palestinienne, et de reconnaître le droit d’existence de l’état juif.

    « Les leaders du Hamas veulent la paix, et veulent se réconcilier, non seulement avec leurs frères du Fatah, mais aussi éventuellement avec les israéliens. Ils veulent vivre cote à cote avec eux et en paix » précise Carter.

    Hanieh a expliqué à Carter qu’il supportera n’importe quel plan qui préservera les droits des arabes et qui conduira à l’établissement de la souveraineté arabe sur tous les territoires qui furent occupés par Israël en 1967, « avec Jérusalem comme capitale ». Il a exhorté  Carter à faire pression sur Israël pour qu’il lève les contrôles de sécurité qui ont été imposés par Israël aux frontières de Gaza pour empêcher le trafic d’armes.

    Pendant sa visite, Carter a remis au Hamas une lettre des parents de Gilad Shalit, et leur a demandé de le relâcher pour respecter les considérations humanitaires. Carter partage la demande du Hamas d’un échange de prisonniers dont les femmes de l’autorité palestinienne, les adolescents et les membres du parlement qui sont actuellement détenus en Israël.

    Haniyeh a insisté sur le désir du Hamas de mettre fin à l’affaire Gilat Shalit et il a remercié les efforts de médiation de Carter.

    Interrogé sur ses impressions après avoir visité Gaza, Carter a déclaré : « j’ai un sentiment de tristesse, de fureur et de désespoir après avoir vu toute cette destruction causée à un peuple innocent ». Il a ajouté qu’il enverra un rapport complet et détaillé expliquant la situation à Gaza.

    Carter a dit qu’il se sentait personnellement responsable que des armes américaines furent utilisées pendant l’offensive d’Israël à Gaza en 2009 pour empêcher les terroristes de lancer des rockets sur les civils israéliens vivant dans le sud. « Je sais que la destruction de maisons, d’infrastructures, d’usines a été faite avec des armes américaines. J’espère que cela ne se répètera pas »

    Par Jean Patrick

    (Juif.org)

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :