• L’ Autorité Palestinienne veut mobiliser la Chrétienté contre Israël !

    Samedi 13 mars 2010, 23:09

    Dans le cadre de sa propagande tous azimuts contre Israël, l’Autorité palestinienne va prochainement organiser à Bet-Leh’em un Congrès Théologique sous le titre aguicheur de « Jésus au Check Point ». Ce qui est intéressant également, c’est que l’initiative en revient à … Salam Fayyad, le « modéré parmi les modérés », le « chouchou » de l’Occident, le « Ben Gourion palestinien » selon Shimon Pérès, et qui récemment brûlait en place publique des produits israéliens qui avaient le tort d’avoir été fabriqués par des entreprises israéliennes qui ont des antennes en Judée-Samarie.

    C’est Fayyad lui-même qui inaugurera ce Congrès qui a pour but de sensibiliser et mobiliser les Chrétiens du monde « sur les obstacles imposés par Israël à des gens paisibles qui veulent simplement pouvoir aller et venir librement ».

    Le choix de cette période pour une campagne de propagande en direction de la Chrétienté n’est pas fortuit. L’approche des fêtes chrétiennes de Noël ou de Pâques a toujours été exploitée par les Palestiniens pour utiliser les symboles chrétiens et faire des comparaisons des plus fantaisistes entre la vie de Jésus et le sort du « peuple » palestinien. On se souvient avec quelle habilité Yasser Arafat avait joué de cette corde, notamment lorsqu’il fit mettre et filmer un keffieh sur son siège vide à l’Eglise de la Nativité de Beth Leh’em, après que les Israéliens lui ont interdit de sortir de la Moukataa pour aller à la Messe de Minuit. Ces images avaient fait le tout du monde le soir du 24 décembre. Une autre fois, il avait déclaré aux caméras que « si Jésus revenait, il serait certainement un lanceur de pierres palestinien contre les tanks israéliens ». Il y a trois ans, à l’approche de la fête de Noël, l’Autorité palestinienne avait repris cette image, en disant cette fois « que si Jésus revenait, les Israéliens l’arrêteraient à l’un de leurs barrages de contrôle, et l’empêcheraient d’aller assister aux cérémonies religieuses chrétiennes à Beit Leh’em ». Soit dit en passant, « s’il revenait », c’est à n’en pas douter dans une synagogue qu’il irait, ne sachant pas ce qu’est une église… !

    Les terroristes palestiniens avaient également tenté à deux reprises de mobiliser le monde chrétien en leur faveur : en tirant pendant des jours sur le quartier de Gilo (Jérusalem) depuis le village arabe chrétien de Beit Jallah (souvent contre l’avis des habitants), espérant que les répliques israéliennes tuent des Chrétiens, et également lors du fameux siège par Tsahal de l’Eglise de la Nativité à Bet Leh’em, dans laquelle s’étaient enfermés des dizaines de terroristes recherchés qui avaient pris en otage le personnel religieux de l’Eglise.

    Le choix de Bet Leh’em pour un tel « Congrès théologique » est également stratégique pour l’Autorité palestinienne, qui veut faire oublier que la population chrétienne de la ville, jadis très majoritaire, est en passe de disparaître du fait de la fuite de nombreuses familles devant l’hégémonie musulmane, depuis qu’Israël a abandonné le contrôle de la ville à l’AP. Violences, vols, racket et diverses menaces sont régulièrement exercés par les « policiers » d’Abou Mazen sur les commerçants chrétiens de la ville, qui préfèrent quitter pour l’Europe ou les Etats-Unis avec leurs familles. (Actu.co.il)

    par Shraga Blum

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :